L’arbre qui cache l’aphorisme

Plantés en forêt, version amazonienne toutes espèces confondues, Brexit, Euro de football, été pourri, attentats, conventions républicaine et démocrate, les événements remplissent twitter. C’est dru, c’est dense, on s’y oriente à peine. Il faut une bonne boussole et de quoi élaguer. Mais que cherché-je ici? L’explication des sirènes de pompier au bout de ma rue? Les raisons du mouvement de panique à l’entrée du RER? Je les y trouve. Mais sérieusement, que cherché-je ici? Ça? La précipitation des événements et ma vie dans ces deux pays, et ces deux capitales, semblent avoir transformé twitter en flot d’information en prise directe sur ma réalité, ou une réalité qui ressemble à s’y méprendre à la mienne.

Voir twitter se muer en source d’information, de citation, de référence, c’est en dépit des travers dont je parlais dans mon dernier billet certainement une preuve de la robustesse d’un format de plus en plus concurrencé par d’autres qui sont explicitement plus visuels (Periscope, Snapchat, i tutti quanti). L’introduction des dernière nouveautés du format twitter (essentiellement, plus de caractères à disposition des twitterati) n’a pas foncièrement changé la pratique qui en est faite, m’a-t-il du moins semblé jusqu’ici. Au contraire, il me semble que l’hyper-événementialisme du tweet « informatif » permet mieux aux qualités aphoristiques des tweets analytiques d’émerger. L’usage raisonné d’une langue (voire d’une pensée) dense destinée à frapper les esprits par une validité si ce n’est universelle, du moins générale, retrouve une place de choix dans la jungle des informations lancées à tout-va. Les combinaisons texte-image tirent de plus en plus explicitement profit de cette reconnaissance de l’impact stylistique, qui se mesure en retweets et en likes. Ci-dessous deux exemples, l’un de ma timeline et l’autre posté par moi avec un succès inattendu:

Commentaire sur le discours de Michelle Obama à la convention démocrate, Juillet 2016

Commentaire sur le discours de Michelle Obama à la convention démocrate, Juillet 2016. « Sois une avocate brillante et une première dame active. Fais un discours fantastique. @Spiegelonline aimera ta robe. »

 

 

Commentaire sur la collation Air France servie dans le Berlin-Paris

Commentaire sur la collation Air France servie dans le Berlin-Paris

 

L’espace de références communes nécessaire pour faire réussir des tweets aphoristiques, qui sont par définition elliptiques, est l’une des choses les plus remarquables dans twitter: de quelque bois que soit fait la forêt, on finit par y trouver ce qui nous fait écho, les mots pesés au plus juste qui renvoient à un horizon culturel, social, politique, dans lequel il est possible de se reconnaître. Cette analyse que l’on partage au plus profond, on la partage (littéralement, en retweets) pour la faire vibrer comme une corde en nous, avec cet immense espace partagé pour la faire résonner. L’arbre qui cachera l’aphorisme n’est pas encore né.


Anne Baillot

I am a Professor of German Studies at Le Mans Université. My areas of research include German literature, Digital Humanities, textual scholarship and intellectual history.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *