La pomme et la discorde

Ca s’est passé d’un coup, de se retrouver en tête-à-tête avec la petite pomme. Elle scintillait dans la nuit tombante de la fin de printemps, éclairant le petit oiseau dans le dos pendant qu’il piapiatait: pas touche, minouche, et gare à ton voisin.

Et puis c’était donc juste plus que la pomme et nous. Et le petit oiseau.

Mais le petit oiseau, je vous l’ai déjà raconté, il perd le fil. Il s’embrouille, et ne s’en débrouille pas, de tout ce lointain qui fait croire qu’on est plus près les unes des autres en se collant les doigts pleins de confiture sur des A, des Z, des E, des R, et vingt autres encore au moins.

Il fallait autre chose pour nous faire croire à toustes qu’on est bien là, ensemble. Retrouver notre vie sur iceberg. Chacunchacune sur son petit iceberg, ça se dérobe un peu trop vite: on préfère se tenir chaud avec les autres sur un plus gros, ça fond plus lentement. Ainsi fond-il!

Les zozos du zoom qui zigotent, ça n’a pas fait long feu avant qu’on les traite de gros vilains. Au coin! Restaient les tableaux, les carnets, les listes, les folios, qu’on partage: chacun sa couleur, chacun chez soi. Oui mais voilà: ce n’était pas ensemble. Ce n’était pas en même temps. 

Faire en même temps, voilà le motif de la discorde. En plus, ça fait jeune. 

J’ai soupesé, avec ma petite pomme, ce qu’on allait faire. Le bureau s’est peuplé de toutes sortes d’animaux étranges – un martien qui fait semblant de tirer la langue et qui écoute tout le temps, pour aller raconter à d’autres. Discorde, discorde! Impossible.

Chacun chez soi, et son reflet dans la baie vitrée, contre la nuit tombante: la petite pomme, et moi. Pas de discorde entre nous; pas pour cette fois, du moins. 


Anne Baillot

I am a Professor of German Studies at Le Mans Université. My areas of research include German literature, Digital Humanities, textual scholarship and intellectual history.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search